I. Le marché des terminaux mobiles en 2013

La rapide évolution du marché rend la collecte de chiffres très complexe. Nous en avons sélectionné plusieurs qui nous paraissent pertinents, mais qui seront obsolètes rapidement.

Plus de 12 000 modèles différents de smartphones et tablettes sont actuellement proposés sur le marché, soit trois fois plus que l'année 2012. Les offres low-cost, surtout destinées aux pays émergents, ont contribué à cette prolifération.

Image non disponible

En 2012, cinq milliards de téléphones mobiles étaient en circulation dont un milliard de smartphones. Plus de 90 marques et constructeurs différents ont participé à cet essor. Et les ventes évoluent toujours : 240 millions de smartphones se sont vendus dans le monde au 2e trimestre de 2013 contre 160 millions l'année passée. Deux milliards de smartphones sont prévus pour 2015.

Si Samsung et Apple dominent le marché (+44 % et +20 % de ventes entre 2012 et 2013), la concurrence monte petit à petit. Au niveau mondial, les asiatiques LG, Lenovo, ZTE et Huawei arrivent en force (entre 50 % et 120 % d'évolution). En Europe, Sony et LG prospèrent, alors que Nokia et BlackBerry plongent.

Image non disponible

La France compte 24 millions de possesseurs de smartphones, soit 44 % de Français de plus de 11 ans. Six millions de tablettes et 15 millions de smartphones seront vendus en 2013. Entre 2011 et 2013, la possession de tablettes a évolué de plus de 400 %.

Image non disponible

II. Les OS

Pour le cas des systèmes d'exploitation, ou OS, l'équation est simple : Android domine le marché. Équipant quatre téléphones vendus sur cinq, Android est ultra majoritaire, notamment dans les pays émergents. Apple arrive en deuxième place et les autres OS se partagent moins de 8 % du reste des ventes.

Image non disponible

Cependant, Windows Phone représente plus de 10 % des ventes en France. Même si on ne peut pas encore parler de stabilisation, trois marques principales, Android, iOS et Windows Phone se partagent le marché. Blackberry est encore très présent dans le monde de l'entreprise.

Ce ne sont pas moins de 10 OS qui sont actuellement vendus. Les plus importants possèdent une centaine de versions différentes, entre les différentes mises à jour et les surcouches des constructeurs et des opérateurs.

Le graphique suivant présente la fragmentation des deux OS principaux sur les deux premières semaines d'octobre 2013.

Image non disponible

Accédez aux données actualisées des :

III. Les tailles et résolutions d'écran

Alors que la tendance était à la miniaturisation des mobiles, les écrans deviennent aujourd'hui plus grands. Mais de nombreux petits smartphones se vendent encore très bien.

Les tailles d'écrans de smartphones varient entre 2.4 et 6.4 pouces, soit des téléphones de la taille d'un paquet de mouchoirs à celle d'un chéquier. La plupart des smartphones ont des écrans se situant entre 4 et 4.8 pouces.

Image non disponible

La qualité des écrans a elle aussi augmenté : d'une résolution de 360 × 480 pixels on arrive maintenant à faire tenir la qualité d'un écran HD de PC portable dans sa poche (1920 × 1080px).

Les largeurs et hauteurs des écrans de smartphones peuvent donc varier de plus de 777 %.

Il faut à présent prendre en compte les tablettes, pouvant aller jusqu'à 10 pouces aux montres avec des petits écrans de 1.3 pouces.

On dénombre aujourd'hui plus de 250 tailles d'écrans différentes. Chaque constructeur étant libre de concevoir comme il le souhaite, la disparité des tailles d'écrans ne va pas cesser d'augmenter…

IV. Les navigateurs

Tous les smartphones permettent de naviguer sur Internet… mais avec quel navigateur ? Par exemple, sur Android la question n'est pas claire : sur la plupart des appareils, il y a deux navigateurs proposés, le navigateur natif et celui de Google.

Malgré sa domination dans les OS, Android n'est que 2e quant à la navigation Web mobile. La première place est trustée par Apple avec plus de 54 % de connexions enregistrées contre 29 % pour Android.

Image non disponible

Au total, on ne dénombre pas moins de 22 navigateurs Web mobiles qui sont installés par défaut par les principaux constructeurs, sans compter leurs différentes versions.

V. Les stores d'applications

Avec plus de quatre magasins très actifs, les applications ne cessent de se multiplier. 1 000 000 d'applications sont disponibles sur Google Play, 900 000 sur l'App Store d'Apple, 160 000 sur Windows Store et 100 000 pour Blackberry.

Image non disponible

Mais ce n'est pas fini, les constructeurs proposent aussi leurs propres stores : Amazon, Samsung, Nokia et Sony sont les plus performants sur ce domaine.

En 2013, plus de 102 milliards de téléchargements auront eu lieu sur tous les stores confondus, soit 194 applications téléchargées par minute.

Image non disponible

À propos du téléchargement, les Français ont 32 applications sur leur smartphone en moyenne. 9 % des possesseurs d'Android n'ont jamais téléchargé d'application sur le store, contre 1 % pour l'iOS. 86 % des utilisateurs téléchargent plusieurs applications pour ne garder que la meilleure et 92 % suppriment dans la journée une application qui ne leur plaît pas.

Enfin, sur l'utilisation, 52 % des mobinautes n'ouvrent pas plus de cinq applications dans le mois, par manque d'utilité ou lassitude.

VI. Tester sur tous les devices : le casse-tête des développeurs

Avec la multiplication des terminaux mobiles, il devient très difficile de s'assurer qu'un site ou une application fonctionne partout.

Par exemple, on estime que 23 % des applications Android seraient de « mauvaise qualité ». Ces applications sont désinstallées très rapidement.

Les entreprises utilisent deux solutions pour tester leurs services mobiles :

  • tester le site ou l'application sur un émulateur (une sorte de simulateur du navigateur ou de l'OS) ;
  • tester avec les terminaux mobiles qu'on a sous la main, en général le sien et ceux des collègues de bureau.

Ces deux solutions sont très imparfaites.

Pour palier ce manque, Miratech propose une prestation de recette fonctionnelle mobile pour tester le site ou l'application, à mener en parallèle ou indépendamment d'un test utilisateur mobile.

Grâce à des accords privilégies avec les fabricants, nous avons accès à plus de 600 terminaux mobiles. C'est la plus grosse base du marché français !

À partir de cette base, nous maintenons à jour un banc de test composé de 25 smartphones et tablettes représentatifs des équipements mobiles en circulation.

Nous qualifions les services mobiles de nos clients sur notre banc de test dans le cadre d'une tierce recette applicative complète.

Références :

VII. Remerciements

Cet article est diffusé avec l'aimable autorisation de Miratech.
L'article original peut être consulté sur le blog de Miratech.

Toutes les études de Miratech sur developpez.com.